Approche critique

 

Être pragmatique, c’est bien. Mais allier pragmatisme et esprit critique, c’est mieux ! En effet, contrairement à ce qu’affirme le management consensualiste « à l’américaine », une organisation n’a rien d’un organisme au sein duquel les membres partagent tous, naturellement, les mêmes intérêts. Une organisation est un collectif d’individus dont l’équilibre, excessivement précaire, est en perpétuelle négociation. Redécouvrons et réinvestissions ainsi l’héritage de l’école conflictualiste de la gestion « à la française » pour mieux saisir les rapports de force et jeux de pouvoir qui architecturent de manière dynamique les collectifs humains.

Ce qui se cache derrière la courbe du deuil

La courbe du deuil est un mythe managérial pseudo-scientifique dont la révérence au sein du champ de la conduite du changement témoigne de la prééminence de la conception consensualiste du phénomène organisationnel.

Votre titre va ici

Votre titre va ici

Votre titre va ici

Votre titre va ici

Votre titre va ici